Graissage d’un moteur électrique

Dans un article SKF indiquait que 75% des retours sous garantie d’un roulement était la faute du technicien?

Après quelques recherche sur le sujet, je peux vous confirmer que ce problème est aussi présent dans les centres de formation que dans l’industrie d’aujourd’hui!

 

Document pédagogique nécessaire à cette formation:

  • Aucun pour le moment

 

Guide non nécessaire à cette formation mais qui permet d’approfondir vos connaissances.

  • Procéder à l’entretien et à la réparation de pompes et de moteurs industriels.
    Coût pour mes étudiants seulement: $7.00 format .pdf (version imprimable)
    Coût pour les autres: $15.00 format .pdf (version non-imprimable)

 

– Sécurité au travail – Les dangers d’un pistolet à graisse

– Démonter un pistolet à graisse

– Changement d’une cartouche de graisse vide

– Changement d’une cartouche de graisse pleine

– Évaluation de la quantité de graisse d’un pistolet à graisse

 

 

Lubrification d’un moteur électrique

– Plus la viscosité de la graisse augmente et plus la consommation électrique d’un moteur augmente!

– Identification d’un roulement de type ouvert, semi-fermé ou fermé sur un moteur électrique (1)

– Identification d’un roulement de type ouvert, semi-fermé ou fermé sur un moteur électrique (2)

– Les roulements à double protection sont-ils regraissable?

– Comment retirer un joint d’étanchéité d’un roulement?

– Comment graisser un roulement conique

 

Filtres à l’huile

Le rôle principal du filtre est de capter et maintenir les particules en suspension nuisibles du système à un niveau acceptable de façon à prévenir toutes détériorations des éléments internes des composantes.

Son fonctionnement est simple, le liquide circule à travers des orifices microscopiques empêchant ainsi les particules nuisibles de traversé vers le système.

Son efficacité repose sur trois points essentiels: Le premier est la quantité de débit qui devra circuler à travers le filtre, le second est la pression de fonctionnement du système et le troisième la compatibilité de la membrane du filtre avec le liquide le traversant.

Sa localisation est un facteur à considérer. Le filtre situé sur le retour est une installation dès plus commune. Son avantage est que l’huile est filtrée à la fin de son cycle. Sur ce genre d’installation assurez-vous que l’huile soit filtrée avant de remplir le réservoir.

Le filtre situé à l’aspiration de la pompe est de type crépine (filtre ayant des orifices très gros (300 à 125 microns), servant de pré-filtre), on n’utilisera pas des filtres de type fin, car une fois bloquée, le filtre provoquerait une pression négative sur l’entrée de la pompe ce qui l’endommagerait de façon irréversible.

Le filtre situé à la sortie de la pompe, permet de protéger au maximum le  système, cependant ce type de filtre à haute pression est beaucoup plus coûteux.

 

Changement d’un filtre à l’huile

 

Qu’est-ce qu’un micron?

Le micron correspond au diamètre de l’orifice du filtre. Plus le chiffre est élevé et plus le diamètre sera grand.

Sur un système de type standard on utilisera généralement des filtres de 10 microns et moins. Tandis que sur un système proportionnel vous devrez utiliser des filtres de 3 microns.

Le choix reposent essentiellement sur les recommandations du manufacturier et de ses composantes.

Réponse pour le modèle SF6520 = 10 microns

 

Qu’est-ce que la norme ISO 16889 indiqué sur le filtre?

Cette norme ce base sur un rapport que l’on nomme Beta, c’est le rapport entre le nombre de particules qui sont filtrées et de ceux qui réussissent à traverser le filtre.

Votre filtre indique ß10 ≥ 2, ce qui signifie qu’à 10 microns, il réussie à passer 2 particules sur 10.

Quelle est la pression différentielle maximale que peut supporter ce filtre?

14 bar (200 psi)

Quel type de joint possède ce filtre. Est-il compatible avec de l’huile minérale?

Type : Buna et oui il est compatible

Lorsque l’huile circule normalement à l’intérieur d’un filtre cela génère une pression différentielle. Indiqué le nombre L/min qui circule à travers ce filtre si le manomètre différentiel indique un delta P de 0,1 bar?

40 L/min

Quel est le diamètre et le type de filet de ce filtre?

1-12 UNF

Quelle est la densité et la vélocité recommandée par la norme ISO 3968?

Densité 0,85 kg/dm³

Vélocité 30 mm²/s

 

Que signifie le code 18/14 que le manufacturier du composant me recommande?

Indique le nombre de particule par 100 millitre. Le nombre de particule peut-être déterminée par comptage microscopique (seulement 2 chiffres) ou par comptage électronique (3 chiffres).

 

Par comptage microscopique

Le premier chiffre indique le nombre de particule par millilitre plus grand que 5 microns et le second indique plus grand que 12 microns.

 

Voici les niveaux de propretés ISO recommandée:

21/17 Système à grande pression avec de grande tolérance

19/15 Propriété et pression moyenne, système à basse pression

18/14 Pour équipement général à pression moyenne

16/13 Pour les systèmes de qualité , pour les systèmes à gros débit

15/11 pour les systèmes à haute performance comme le proportionnel.

 

Que signifie le code 21/18/15 que le manufacturier du composant me recommande?

 

Norme ISO 4406:1999

Exemple de tableau Basse et moyenne pression -200 bar
Pompe engrenage 20/18/15 Filtre 20 microns
Pompe à pistons 19/17/14 Filtre 10 microns
Pompe à palette 20/18/15 Filtre à 20 microns
Vérins 20/18/15 Filtre à 20 microns
Circuit hydrostatique 16/15/12 Filtre à 3 microns
Clapets anti-retour 20/18/15 Filtre à 20 microns
Distributeurs 20/18/15 Filtre à 20 microns
Régulateurs de débit 20/18/15 Filtre à 20 microns
Soupape proportionnelle 16/14/12 Filtre à 3 microns
Servovalve 16/14/12 Filtre à 3 microns
Haute pression140 à 200 bar
Pompe à engrenage 19/17/14 Filtre à 10 microns
Pompe à pistons 18/16/13 Filtre à 5 microns
Pompe à palette 19/17/14 Filtre à 10 microns
Vérins 19/17/14 Filtre à 10 microns
Circuit hydrostatiques 16/14/11 Filtre à 3 microns
Clapet anti-retour 20/18/15 Filtre à 20 microns
Distributeurs 19/17/14 Filtre à 10 microns
Régulateur de débit 19/17/14 Filtre à 10 microns
Soupape proportionnelle 17/15/12 Filtre à 3 microns
Servovalve 16/14/11 Filtre à 3 microns
Très haute pression +200 bar
Pompe à engrenage 18/16/13 Filtre à 5 microns
Pompe à pistons 17/15/12 Filtre à 3 microns
Pompe à palette 18/16/13 Filtre à 5 microns
Vérins 18/16/13 Filtre à 5 microns
Circuit hydrostatique 15/13/10 Filtre à 5 microns
Clapet anti-retour 19/17/14 Filtre à 10 microns
Distributeurs 18/16/13 Filtre à 5 microns
Régulateur de débit 18/16/13 Filtre à 5 microns
Soupape proportionnelle 16/14/11 Filtre à 3 microns
Servovalve 15/13/10 Filtre à 3 microns

 

Qu’est-ce que la norme ISO 2941indiqué sur le filtre?

Cette norme de « l’international standard organisation », nous informe que le filtre peut fonctionner jusqu’à la pression indiquée sur la paroi.

La maintenance par la thermographie

En maintenance industrielle, une augmentation de la chaleur dans un système mécanique ou électrique est généralement un indicateur d’un dysfonctionnement de l’équipement.

En général, cette chaleur sera traduite en « température » permettant d’obtenir des données quantifiables.

Grâce à ces données un technicien pourra par la suite établir un entretien préventif permettant une surveillance continue d’un équipement industriel.

Les équipements de mesures comme les appareils d’analyses vibratoires, mégohmmètre, stéthoscope ont tous un point en commun, ce sont des appareils avec « contact » provoquant dans la majorité des cas un arrêt de l’appareil.

Afin de réduire les « arrêts de production » et maximiser les interventions d’entretiens, on recommandera l’utilisation d’une technologie « sans contact », c’est à dire l’infrarouge.

Les technologies les plus populaires sont le thermomètre et la caméra à technologie infrarouge.

 

Avantages de cette technologie

– Méthode d’inspection non destructive – aucun contact avec l’objet.

– Mesure sans contact – l’employé n’est exposé au danger.

– Mesure en temps réels – intervention rapide.

– Mesure multidimensionnelle – comparaison entre plusieurs objets sur la même image.

– Mesure sur un objet en mouvement

– Gain de temps – ne nécessite pas d’arrêt de production.

– Prédiction des défauts – prévient d’une surchauffe d’un objet.

 

Inconvénients:

– Coûts de l’équipement.

– Risque d’erreurs – nécessite un personnel qualifié.

 

 

Est-ce que la thermographie est fiable à 100%?

La réponses est non, évidemment le % dépendra des connaissances du technicien en fonction de la nature des composants.

Une expert en bâtiment utilisant la thermographie sur une machine industrielle, n’aura pas la même conclusion qu’un technicien de maintenance.

Malgré cela, il existe toujours un doute, pour cette raison le thermographe devra toujours confirmer son hypothèse avant de l’annoncé.

Selon la nature du travail, il pourra utiliser d’autres moyen pour confirmer cet hypothèse (analyse vibration, multimètres, démonter l’appareil, etc..).

 

Est-ce que la fiabilité de la mesure repose essentiellement sur la manipulation de l’appareil?

Non, l’expérience  dans le domaine concerné ainsi que l’approche analytique du technicien affecteront la fiabilité du résultat.

Un expert dans le résidentiel qui analyse une machine industriel, n’aura pas le même résultat d’analyse qu’un technicien en maintenance.

 

Peut-on se fier au rapport que l’on retrouve sur l’internet afin d’évaluer l’efficacité de la thermographie?

Ma réponse est oui et non. Mes recherches jusqu’à présent démontre qu’il faut avoir une certaine aisance en thermographie afin de comprendre la nature de l’intervention expliquée par l’auteur.

En général ces rapports sont spécifiques à un contexte donnée. Il est donc difficile de généraliser à partir de ces rapports.

Dernièrement j’ai lu un rapport impliquant le ministère du transport et l’université de Sherbrooke. Leurs travaux reposaient essentiellement l’efficacité de la thermographie à identifier la cause d’une fissure dans le béton armé et les nids d’abeille.

Leurs conclusions: La fiabilité de cette technique, dans le présent cas d’étude, est estimée être de l’ordre de 50 %.

Un néophythe dans le domaine de la thermographie, ce dira sûrement: À quoi bon utilisé un tel appareil quand moi-même j’ai l’option de me tromper une fois sur deux!

En lisant dans le rapport, vous remarquerez que les mesures ont été prises entre 8 et 17 heures. Le rapport n’indique pas si la dalle est plein soleil ou protéger (selon la photo elle semble protéger, mais je ne suis pas certain).

Comme les prises de mesures ont été prises sur une grande plage, elles seront nécessairement affecté par la température ambiante ainsi que la température du béton.

On indique dans le rapport: Lorsqu’un matériau est sollicité thermiquement (ex. réchauffement de façon naturelle par le soleil), la chaleur diffuse dans le matériau.

Cette notion est vrai, et par le fait même la plupart des normes sur la thermographie vous indiquerons que pour maximiser l’efficacité d’une image, les mesures doivent être prise quelques heures après le coucher du soleil.

On indique aussi le point d’alarme à 0,5ºC. Pour qu’une anomalie puisse être détectée par thermographie, le contraste de température entre les zones saines et la zone problématique doit être idéalement d’au moins 0,5 ºC.

Pour utilisée un point d’alarme aussi précis, il faut un appareil extrêmement efficace et un thermographe très expérimenté.

Ce qu’il faut comprendre de ce rapport, c’est que l’application de la thermographie est appliqué dans un contexte qu’on n’indique pas dans ce rapport.

On ne peut que conclure, que oui la thermographie est efficace à 50% dans ce contexte.

Mais de façon général pensez-vous que les fabricants en vendraient autant si son taux d’efficacité serait seulement à 50%?

 

Peut-on se fier à une image thermique pour indiquer un problème?

La réponse est non!

Capture d’écran 2020-04-06 à 06.30.15

Prenons par exemple l’image (FLIR) ci-dessus:

L’image démontre clairement que la température des disjoncteurs 1,2 et 6 est supérieure aux autres disjoncteurs du panneau de distribution.

Pour le moment, cet écart de température démontre seulement que leurs circuits supportent une charge en « fonction » c’est tout!

 

 

Article Richard Roy (Certification en thermographie I.T.C)

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑